Duodart®

 

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Duodart est un médicament destiné au traitement de l’augmentation de volume bénigne de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate) et contient comme principes actifs le dutastéride et la tamsulosine.

L’hyperplasie bénigne de la prostate est une affection courante, dont la fréquence s’accroît avec l’âge. Une augmentation de volume de la prostate entraîne un rétrécissement de l’urètre et la personne atteinte éprouve des difficultés à uriner normalement. Les symptômes suivants sont susceptibles d’apparaître, individuellement ou tous ensemble:

– difficultés au démarrage de la miction;

– jet urinaire faible et discontinu;

– miction plus fréquente, notamment durant la nuit;

– besoin impérieux d’uriner (urgence mictionnelle), de même qu’incontinence ou fuites;

– sensation de ne pas avoir vidé complètement la vessie.

Lorsque la maladie progresse sans traitement, l’hyperplasie bénigne de la prostate risque de provoquer une rétention urinaire aiguë et/ou d’imposer une intervention chirurgicale.

La prostate grossit sous l’influence d’une hormone présente dans le sang, appelée dihydrotestostérone. En réduisant la production de la dihydrotestostérone par l’organisme, le dutastéride, un principe actif contenu dans Duodart, permet d’obtenir une diminution du volume de la prostate hypertrophiée chez la plupart des hommes. Les troubles ne proviennent pas seulement de la fréquente augmentation du volume de la prostate due à l’âge, mais aussi d’une «crispation» des cellules de la musculature lisse de la prostate, de la sortie de la vessie et de l’urètre. Le deuxième principe actif contenu dans Duodart, la tamsulosine, appartient à la classe de principes actifs inhibiteurs des récepteurs alpha. La tamsulosine détend ces cellules musculaires de façon ciblée, ce qui améliore l’écoulement de l’urine et diminue les phénomènes d’irritation de la vessie.

Duodart peut être utilisé en cas de symptômes modérés à sévères.

Duodart ne doit être pris que sur prescription médicale.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Outre la prise de Duodart, une modification de votre mode de vie est également susceptible de favoriser l’amélioration des symptômes urinaires. Buvez moins de liquide avant le coucher et évitez le café et l’alcool.

Les hommes présentant une hypersensibilité (allergie) à l’un des composants du produit, mais aussi les femmes, les enfants et les adolescents ne doivent pas prendre Duodart. En outre, les patients qui souffrent d’hypotension avec des sensations de vertiges lorsqu’ils se lèvent ou sont debout (hypotension orthostatique) ou les patients ayant des troubles sévères de la fonction hépatique ne doivent pas prendre Duodart.


Veuillez informez votre médecin si vous souffrez d’une affection hépatique. Si vous prenez Duodart conjointement avec un fluidifiant sanguin (phenprocoumone, acénocoumarol), votre médecin procédera à un contrôle strict de votre coagulation sanguine.

Les capsules de Duodart doivent être avalées entières, sans être croquées ni ouvertes. La prudence est donc de rigueur si vous avez des problèmes de déglutition.

Le dutastéride, un des principes actifs renfermés dans la capsule, peut être absorbé par la peau. Si une capsule n’est pas étanche et que son contenu entre en contact avec la peau, la zone touchée devra être aussitôt soigneusement lavée à l’eau et au savon.

Les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir ne doivent pas manipuler de capsules non étanches, étant donné la possibilité d’absorption du principe actif par la peau et le risque éventuel encouru par un foetus mâle.

Dans des cas isolés, la pression artérielle peut chuter et un évanouissement peut se produire. Si vous remarquez une sensation de vertiges et/ou de faiblesse, asseyez-vous ou allongez-vous immédiatement jusqu’à ce que les symptômes aient disparu.

Si vous avez présenté une forte baisse de la pression artérielle lors de la prise de la tamsulosine ou d’un médicament apparenté (inhibiteur des récepteurs alpha) ou si vous êtes atteint d’une maladie rénale grave, consultez votre médecin avant de commencer le traitement.

Si vous devez subir une opération des yeux à cause d’une opacité du cristallin (cataracte), vous devez informer votre ophtalmologue que vous prenez ou avez pris récemment Duodart. Le chirurgien ophtalmologue prendra les mesures de précaution correspondantes en ce qui concerne les médicaments et les techniques chirurgicales. Si vous devez subir une opération des yeux à cause d’une opacité du cristallin, demandez à votre médecin si vous devez interrompre passagèrement la prise de Duodart.

La prudence est de rigueur lors de la conduite automobile et de l’utilisation de machines, en particulier au début du traitement, car Duodart peut provoquer des sensations de vertiges. La prise simultanée de Duodart et d’un médicament apparenté à la tamsulosine (inhibiteur des récepteurs alpha) doit être évitée en raison du risque de diminution accrue de la pression artérielle.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique ou si vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!). Ceci s’applique en particulier aux médicaments faisant baisser la pression sanguine et à tous les médicaments stimulant le coeur.


Duodart n’est pas destiné à la femme et ne doit pas être pris par celle-ci. Si, par inadvertance, une femme enceinte entrait en contact avec le principe actif, des malformations d’un foetus mâle risqueraient d’apparaître.

Comment l'utiliser ?

Sauf prescription médicale contraire, la dose habituelle est de 1 capsule de Duodart une fois par jour. Duodart doit toujours être pris environ 30 minutes après le même repas et avec un verre d’eau. Duodart ne doit jamais être pris à jeun. Les capsules doivent être avalées entières, sans être croquées ni ouvertes. Un contact avec le contenu de la capsule peut provoquer des douleurs dans la bouche ou la gorge.

Il est essentiel de poursuivre la prise de Duodart pendant toute la durée recommandée par le médecin. Même lors d’une amélioration des symptômes, vous devrez continuer à prendre Duodart.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Si vous avez oublié de prendre une capsule, il ne faut pas vous inquiéter. Reprenez tout simplement votre schéma posologique habituel. Ne prenez pas de capsules supplémentaires, afin de compenser une dose oubliée.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

La prise de Duodart peut provoquer les effets secondaires suivants:

Fréquemment (chez 1 à 10 patients sur 100): vertiges, impuissance (incapacité à avoir ou à maintenir une érection), diminution de la libido (désir sexuel), problèmes d’éjaculation (p.ex. éjaculation dans la vessie), réduction du nombre de spermatozoïdes et du volume de sperme, gonflement ou sensibilité à la pression des seins. Dans de tels cas, il n’est en général pas nécessaire d’interrompre le traitement par Duodart, mais il convient d’en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Occasionnellement (chez 1 à 10 patients sur 1’000): réactions allergiques, incluant une éruption cutanée, démangeaisons, urticaire et gonflements allergiques de la peau et des muqueuses (oedèmes), maux de tête, palpitations, diminution de la pression artérielle et brefs évanouissements consécutifs (syncopes), nez bouché, symptômes gastro-intestinaux, tels que nausées, vomissements, diarrhée ou constipation, sensation de faiblesse.

Dans des cas isolés, une érection prolongée et douloureuse sans stimulation sexuelle (appelée «priapisme») peut survenir. Dans un tel cas, il faut consulter immédiatement un médecin.

Si vous devez subir une opération des yeux à cause d’une opacité du cristallin (cataracte) et que vous prenez ou avez pris récemment Duodart, il se peut que la pupille ne se dilate pas bien et que l’iris (partie colorée circulaire de l’oeil) devienne flasque pendant l’intervention. Ceci peut compliquer l’opération.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage. Conserver Duodart en-dessous de 30 °C, dans l’emballage original fermé et hors de portée des enfants.

Il convient de rapporter les capsules à votre pharmacien.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien qui disposent d’une information détaillée, destinée aux professionnels.

Informations complémentaires

Duodart est disponible en pharmacie, sur ordonnance médicale.

Duodart 0,5 mg/0,4 mg: 30 et 90 capsules.