Pulmicort® aérosol-doseur

 

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Pulmicort aérosol-doseur contient comme substance active le budésonide, qui appartient au groupe de substances appelées corticostéroïdes. Le budésonide a une action anti-inflammatoire et est destiné au traitement par inhalation des affections inflammatoires des voies respiratoires telles que l’asthme et la bronchite chronique.

Pulmicort aérosol-doseur ne peut être utilisé que sur pres­cription du médecin et sous son contrôle permanent.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Remarque à l’attention des fumeurs

Vous pouvez renforcer l’efficacité de Pulmicort en renonçant au tabac! Ceci vaut en particulier pour les patients qui souffrent déjà d’un emphysème.

Pulmicort aérosol-doseur ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité connue au principe actif budésonide ou à l’un des excipients.


L’entrée en action de Pulmicort se manifeste avec un retard de plusieurs heures. L’effet maximal est atteint après 1–2 semaines. Pour ces raisons, Pulmicort n’est pas indiqué pour le traitement des crises d’asthme aiguës ni lors d’une aggravation aiguë d’une bronchite chronique. Votre médecin saura comment agir dans de telles situations.

L’utilisation de principes actifs de type corticostéroïde affaiblit les défenses immunitaires de l’organisme contre les maladies infectieuses. Le risque de contracter une maladie infectieuse lors de l’utilisation inhalative de Pulmicort aérosol-doseur est certes moindre que lors d’un traitement oral par d’autres corticostéroïdes (par ex. sous forme de comprimés). Néanmoins, vous devriez éviter tout contact avec des sources possibles d’infection pendant la durée du traitement par Pulmicort.

Si vous êtes atteint(e) de pneumopathies infectieuses, y compris la tuberculose et les mycoses pulmonaires, vous devez consulter votre médecin.

Informez votre médecin immédiatement si une maladie infectieuse survient pendant le traitement par Pulmicort aérosol-doseur ou si vous avez des problèmes hépatiques. Ceci est particulièrement important en cas de varicelle ou de rougéole, car ces maladies sont susceptibles d’évoluer vers une forme grave qui doit être traitée de manière appropriée par le médecin.

En cas d’utilisation excessive ou prolongée chez les enfants, on ne peut pas exclure que le traitement puisse provoquer un retard de croissance. C’est pourquoi le médecin surveillera soigneusement la croissance des enfants traités pendant longtemps par Pulmicort.

La prudence est de rigueur lors de la prise simultanée et à long terme de certains médicaments antimycosiques (par ex. kétoconazole).

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique ou vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!)!


Veuillez informer votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous désirez le devenir avant d’utiliser Pulmicort aérosol-doseur.

Si vous êtes enceinte, vous devez de manière générale faire usage d’une grande prudence lors de l’emploi de médicaments. Rien n’indique que Pulmicort aérosol-doseur puisse nuire à la mère ou à l’enfant à naître. Toutefois, si vous deviez débuter une grossesse durant le traitement par Pulmicort aérosol-doseur, vous devriez informer votre médecin dès que possible.

Veuillez également informer votre médecin si vous allaitez votre enfant.

Comment l'utiliser ?

Le médecin fixera le dosage qui vous convient sur la base de contrôles réguliers.

La posologie habituellement prescrite est la suivante:

Enfants de 2–7 ans: 1 pulvérisation 2 fois par jour.

Enfants de 7–12 ans: 2–4 pulvérisations 2 fois par jour.

Adultes, patients âgés et adolescents dès 12 ans: 2–8 pulvérisations 2 fois par jour.

Si vous avez auparavant utilisé un autre médicament contre l’asthme, il est possible que le médecin vous pres­crive un autre nombre d’inhalations avec Pulmicort aérosol-doseur.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Préparatifs pour Pulmicort aérosol-doseur

Avant la première utilisation de l’aérosol-doseur ou lorsque la dernière utilisation remonte à plus d’une semaine, vous devez préparer l’aérosol-doseur comme suit:

Tenir l’aérosol-doseur entre le pouce et l’index et l’agiter vigoureusement pendant quelques secondes, retirer le capuchon protecteur et vaporiser 2 doses dans l’air.

Mode d’emploi

1. Tenir l’aérosol-doseur entre le pouce et l’index et l’agiter vigoureusement pendant quelques secondes.

2. Retirer le capuchon protecteur.

3. Tenir l’aérosol-doseur entre le pouce et l’index en position verticale. Expirez à fond, maintenez l’embout buccal dans la bouche entre vos dents et entourez-le avec les lèvres.

4. Commencez à inspirer lentement et profondément par la bouche et pressez en même temps fortement sur le flacon.

5. Continuez à inspirer et retenez votre respiration aussi longtemps que cela reste agréable. Retirez alors l’aérosol-doseur de la bouche et ne pressez plus sur le récipient métallique.

6. Si votre médecin vous a prescrit plusieurs inhalations, répétez les points 3, 4 et 5.

7. Replacez le capuchon protecteur après utilisation.

8. Veuillez rincer votre bouche pour éliminer tout reste de médicament.

Remarques importantes

Le visage devra être lavé après chaque inhalation si celle-ci se fait avec une chambre à inhaler afin d’éviter une irritation de la peau du visage.

Les enfants ne peuvent être traités avec Pulmicort que sous la surveillance des adultes et suivant strictement les prescriptions médicales.

Entretien de l’embout buccal

L’embout buccal doit être nettoyé régulièrement, au moins 1 fois par semaine. Pour cette opération, retirer le capuchon protecteur et frotter l’intérieur et l’extérieur de l’embout buccal avec un chiffon propre et sec. Replacer l’embout sur le flacon métallique après le nettoyage et remettre le capuchon protecteur. Ne pas mettre l’aérosol doseur dans de l’eau.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

L’utilisation de Pulmicort peut provoquer les effets secondaires suivants:

Occasionnellement, des légères irritations de la muqueuse pharyngienne, accompagnées de troubles de déglutition, toux et enrouement, peuvent survenir.

Rarement, des éruptions cutanées peuvent se produire en relation avec un traitement local à la cortisone.

Dans des cas isolés, un léger goût amer est perçu au moment de l’utilisation.

Dans des cas isolés, des irritations de la peau du visage se sont manifestées après l’utilisation d’une chambre d’inhalation muni d’un masque facial. Pour prévenir de telles irritations, il est recommandé de se laver le visage après chaque inhalation. Rarement, le traitement peut provoquer une colonisation locale de la muqueuse buccale et pharyngienne par des champignons (muguet) se présentant sous la forme d’un dépôt blanc. Il est alors recommandé de consulter immédiatement son médecin traitant. Selon l’expérience acquise, l’apparition de champignons est plus rare si les inhalations sont suivies d’un rinçage buccal.

Nervosité, agitation, dépression, troubles du comportement ainsi que des réactions d’hypersensibilité avec des irritations cutanées peuvent être observés. Rarement, des réactions allergiques graves peuvent se manifester.

Dans des cas rares, des médicaments pris par inhalation peuvent provoquer des spasmes bronchiques (crampes des voies respiratoires).

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnées dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Conserver Pulmicort aérosol-doseur à une température comprise entre 15 °C et 30 °C et à un endroit hors de portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient. Si vous êtes en possession de Pulmicort aérosol-doseur périmé, veuillez le ramener à votre pharmacie.

L’aérosol-doseur doit toujours être entreposé avec l’embout buccal dirigé vers le bas.

Ne jamais actionner Pulmicort aérosol-doseur contre une flamme ou des objets incandescents. Le récipient est sous pression, prendre garde à éviter son réchauffement à une température supérieure à 50 °C. Après l’usage, ne pas ouvrir le récipient métallique de force ni le jeter au feu.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Informations complémentaires

Pulmicort aérosol-doseur est disponible en pharmacie, sur ordonnance médicale.

Emballages de 120 doses unitaires à 200 µg de budésonide.