Rivotril®

 

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Rivotril fait partie de la famille des benzodiazépines et exerce un effet marqué contre les convulsions. Il est donc prescrit par le médecin pour le traitement et la prévention des crises d’épilepsie chez l’adulte et l’enfant.

Rivotril ne doit être utilisé que sur prescription du médecin.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Au cours d’un traitement par Rivotril, vous ne devez pas prendre de boissons alcooliques, car cela pourrait modifier l’évolution et le résultat thérapeutique.

Pendant les premiers jours du traitement, vous ne devez pas conduire de véhicule, ni commander de machine. Votre médecin décidera de ce que vous pouvez faire par la suite.

Rivotril ne doit pas être utilisé en cas de sensibilité excessive à son principe actif ou à l’un de ses excipients.

Si vous avez des problèmes liés à l’alcool, à la drogue ou à d’autres médicaments, ou encore si vous souffrez de troubles respiratoires graves ou d’une maladie caractérisée par une faiblesse musculaire (myasthénie), vous ne devez pas prendre Rivotril.


Attention: ne jamais faire s’écouler les gouttes de Rivotril directement dans la bouche. Après chaque ouverture, contrôler que le compte-gouttes est bien fixé sur le col du flacon.

Si vous souffrez d’une maladie des reins ou du foie, ou encore d’une affection chronique sévère des voies respiratoires, signalez-le à votre médecin afin qu’il puisse établir la posologie de Rivotril avec toute la prudence qui s’impose en pareil cas.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’autres maladies, vous êtes allergique ou vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

La prise d’autres médicaments contre l’épilepsie peut avoir une influence sur l’effet de Rivotril.

Les somnifères, les antidouleurs et les médicaments contre la dépression peuvent modifier l’action de Rivotril. Il en est de même pour les produits provoquant un relâchement des muscles.

Ne prenez pas de tels médicaments sans l’accord de votre médecin.

Au cours d’un traitement par Rivotril, vous ne devez pas prendre de boissons alcooliques, car l’alcool peut modifier l’effet du médicament et entraîner des effets indésirables imprévisibles.

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines. Pendant le traitement par Rivotril, la capacité de réaction est ralentie. De ce fait, vous devez renoncer à conduire un véhicule ou à travailler sur des machines dangereuses, au moins pendant les premiers jours de votre traitement. Votre médecin décidera de ce que vous pouvez faire par la suite.

Ne prenez les comprimés de Rivotril qu’après entente avec votre médecin si vous savez que vous êtes atteint d’une intolérance à certains sucres.

Risque de dépendance

Le traitement par Rivotril peut – comme c’est le cas avec tous les produits contenant des benzodiazépines – entraîner une dépendance. Celle-ci peut principalement survenir lors de la prise ininterrompue du produit pendant une période prolongée (dans certains cas, après quelques semaines déjà) et se traduire, si le médicament est arrêté brusquement, par des symptômes de sevrage tels qu’agitation, anxiété, insomnie, difficultés de concentration, maux de tête et accès de transpiration. En général, ces manifestations régressent après deux à trois semaines.

Pour minimiser le plus possible le risque de dépendance, veuillez vous conformer aux instructions suivantes:

ne prenez Rivotril que sur prescription de votre médecin;

n’augmentez en aucun cas la dose prescrite par le médecin;

si vous voulez arrêter la prise du médicament, informez-en votre médecin;

votre médecin décidera périodiquement de la nécessité de poursuivre le traitement.

Un traitement de longue durée (plus de quatre semaines, en général) ne doit avoir lieu que sous stricte surveillance médicale.


Ce médicament ne doit pas être pris pendant la grossesse et l’allaitement, à moins qu’il ne vous soit formellement prescrit par votre médecin.

Comment l'utiliser ?

Pour la prise de Rivotril, suivez les instructions de votre médecin.

C’est lui qui fixe la dose appropriée ainsi que la durée du traitement.

Ne changez pas de votre propre chef la dose prescrite. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou, au contraire, trop forte.

Pour éviter des effets indésirables au début du traitement, le médecin augmentera la dose journalière progressivement jusqu’à l’obtention de la dose d’entretien nécessaire.

La posologie habituelle chez l’adulte est la suivante: au début du traitement, la dose est de 1,5 mg/jour (un comprimé orange clair à 0,5 mg 3× par jour). En l’espace d’une à trois semaines de traitement, le médecin augmente progressivement la dose jusqu’à ce qu’elle atteigne 4–8 mg/jour (jusqu’à 20 mg/jour dans de rares cas). La dose journalière peut alors être prise en une seule fois le soir. Le médecin peut également considérer qu’il est nécessaire de fractionner la dose journalière en plusieurs prises.

Le traitement par Rivotril ne doit jamais être interrompu brutalement.

Chez l’enfant et le nourrisson présentant des crises d’épilepsie, le médecin détermine dans chaque cas si Rivotril est indiqué. Chez l’enfant et le nourrisson, ce sont les comprimés orange clair à 0,5 mg ou les gouttes qui sont appropriés.

Prenez les comprimés de Rivotril avec un verre d’eau ou avec une boisson non alcoolique.

Prenez les gouttes à l’aide d’une cuillère, après les avoir mélangées à de l’eau, du thé ou du jus de fruits.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

L’utilisation de Rivotril peut provoquer les effets secondaires suivants:

il est possible, surtout au début du traitement par Rivotril, que vous vous sentiez faible et somnolent(e) ou que votre démarche soit incertaine en raison d’une faiblesse musculaire. Tous ces effets indésirables disparaissent généralement au cours du traitement.

D’autres effets indésirables tels que troubles respiratoires, troubles de la vessie, troubles de la vision, troubles de la locomotion ainsi que confusion mentale doivent être immédiatement signalés au médecin.

Au cours du traitement, on peut noter des modifications du comportement (excitation, irritabilité, agressivité, anxiété, troubles du sommeil) et, chez le nourrisson et le petit enfant, une production accrue de salive. Le risque de chutes peut être augmenté chez les patients âgés.

Si vous présentez des réactions d’hypersensibilité au médicament (éruptions, par exemple), vous devez immédiatement consulter votre médecin.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Le médicament doit être tenu hors de portée des enfants et ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention EXP sur le récipient.

Les comprimés et les gouttes de Rivotril ne doivent pas être conservés à une température supérieure à 30 °C. Après ouverture du flacon, les gouttes de Rivotril peuvent être conservées 20 jours à température ambiante (15–25 °C).

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Informations complémentaires

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Gouttes à 2,5 mg/ml: flacon de 10 ml.

Comprimés sécables à 0,5 mg: emballages de 50 comprimés.

Comprimés quadrisécables à 2 mg: emballages de 100 comprimés.