Sifrol®

 

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

Sifrol appartient au groupe des agonistes dopaminergiques, qui stimulent les récepteurs de la dopamine situés dans le cerveau. Il contient comme principe actif du dichlorhydrate de pramipexole monohydraté; il vous est prescrit par votre médecin dans le traitement de troubles liés à la maladie de Parkinson. Sifrol peut être administré seul ou en association avec la lévodopa ou d’autres médicaments contre la maladie de Parkinson.

Sifrol est utilisé pour le traitement du syndrome des jambes sans repos (Restless Legs Syndrome idiopathique).

Ce médicament ne doit être pris que sur prescription médicale.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

En cas d’hypersensibilité au pramipexole ou à un autre composant de la préparation.


Si votre fonction rénale est touchée, si vous prenez d’autres médicaments, en particulier des médicaments qui influencent la fonction rénale ou des médicaments excrétés par les reins (par exemple inhibiteurs de la sécrétion acide gastrique) ou encore si vous prenez d’autres médicaments pour traiter la maladie de Parkinson ou des médicaments pouvant induire de la fatigue (somnolence), vous devez en informer votre médecin.

Veuillez informer votre médecin si vous souffrez d’une maladie du coeur.

Sifrol peut provoquer chez certains patients des changements du comportement tels qu’une dépendance pathologique au jeu, des achats compulsifs ainsi qu’une augmentation du désir sexuel (libido accrue), une surconsommation de nourriture ainsi que des hallucinations sensorielles et une somnolence.

Les patients atteints de maladie de Parkinson ont un risque plus élevé de développer un mélanome, une tumeur de la peau caractérisée par une forte pigmentation, que la population générale. Par conséquent, il est recommandé de faire un examen de la peau à intervalles réguliers, par un dermatologue expérimenté. Vous devrez entre autres porter attention à un grossissement, un changement de couleur ainsi qu’à des démangeaisons de parties de la peau (grains de beauté par exemple) et en avertir votre médecin sans attendre.

Sifrol peut entraîner une somnolence chez certains patients. La consommation d’alcool peut également fatiguer et de ce fait renforcer la fatigue induite par le Sifrol. Soyez particulièrement vigilant lorsque vous ressentez une somnolence soudaine et excessive. Vous devez informer votre médecin de ce fait, de même que si vous constatez que vous vous êtes soudain endormi lors de l’exercice d’activités quotidiennes.

Comme pour d’autres médicaments contre la maladie de Parkinson, de rares cas d’endormissement subit ont été rapportés, ces cas pouvant survenir à chaque instant du traitement sans signes avant-coureurs. De ce fait, si vous souffrez d’endormissement subit ou d’une importante fatigue durant la journée lorsque vous prenez Sifrol, vous ne devez pas conduire de véhicule ou exercer d’autres activités (par exemple l’utilisation de machines) où une altération de votre vigilance pourrait vous mettre en danger ainsi que d’autres personnes.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).


Si vous êtes enceinte ou si vous souhaitez le devenir, informez-en votre médecin. Sifrol ne devrait être utilisé pendant la grossesse qu’en cas de nécessité absolue. Seul votre médecin peut décider si vous pouvez utiliser Sifrol pendant la grossesse. Sifrol ne devrait pas être pris pendant la période d’allaitement. Si un traitement s’avère nécessaire, il conviendra de stopper l’allaitement. Veuillez, en tout cas, contacter votre médecin.

Comment l'utiliser ?

Prendre Sifrol pendant les repas ou en dehors des repas avec un peu d’eau. Votre médecin déterminera la posologie.

Maladie de Parkinson

Commencer le traitement par la prise d’un comprimé de Sifrol 0,125 mg, 3 fois par jour. Votre médecin décidera ensuite d’augmenter progressivement la dose journalière tous les 5 à 7 jours, jusqu’à ce que la dose qui vous convienne soit atteinte.

Votre traitement se poursuivra ensuite à cette posologie, située entre 0,375 mg et 4,5 mg par jour. Répartissez cette dose journalière en trois prises égales. Si vous souffrez de troubles de la fonction rénale, il est possible que votre médecin vous prescrive une dose plus faible.

Syndrome des jambes sans repos (RLS)

Les comprimés de Sifrol (0,125 mg) sont réservés à l’adulte et ne doivent pas être pris par les enfants ou les adolescents de moins de 18 ans.

Commencer le traitement par la prise d’un comprimé de Sifrol (0,125 mg), une fois par jour, 2 à 3 heures avant le coucher. Si cette dose ne suffit pas à soulager vos symptômes, votre médecin peut vous recommander d’augmenter graduellement la dose quotidienne, tous les 4 à 7 jours, jusqu’à 0,25 mg, 0,5 mg ou 0,75 mg.

Veuillez informer votre médecin ou pharmacien, si vous souffrez d’insuffisance rénale.

Si vous avez oublié de prendre Sifrol une seule fois, continuez votre traitement dès que possible. Ne prenez cependant jamais plus d’une dose à la fois.

Si vous avez par mégarde ingéré trop de comprimés, prenez immédiatement contact avec votre médecin ou son remplaçant. Emmenez avec vous l’emballage du médicament et ne conduisez pas le véhicule vous-même.

N’interrompez pas la prise de Sifrol sans en avoir parlé au préalable à votre médecin.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Les effets indésirables suivants peuvent survenir lors de la prise de Sifrol:

Nausées et cas isolés de vomissements, constipation, vertiges, mouvements involontaires, besoin accru de bouger, somnolence, troubles du sommeil, perte de mémoire, perte de connaissance, hallucinations sensorielles, agitation, confusion, rêves inhabituels, idées délirantes, maux de tête, fatigue, perturbation de la vue, sécheresse de la bouche, rétention d’eau par ex. dans les bras ou les jambes (oedème périphérique), tension artérielle faible, prise ou perte de poids, symptômes au niveau de la peau tels qu’une éruption cutanée, des démangeaisons et autres réactions allergiques, pneumonie ou gêne respiratoire.

Une dépendance pathologique au jeu, en particulier lors de la prise de hautes doses de Sifrol pour traiter la maladie de Parkinson, une augmentation du désir sexuel (par ex. libido accrue), une hypersexualité (activité sexuelle excessive), un comportement anormal et une augmentation de la prise de nourriture (surconsommation d’aliments) ont été observés chez certains patients, mais ont généralement régressé après réduction de la dose ou interruption du traitement.

Une hypotension peut survenir, en particulier au début du traitement.

Des cas d’endormissement subit avec ou sans fatigue préalable (somnolence) peuvent apparaître (voir aussi «Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de la prise de Sifrol?»).

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Le médicament doit être conservé hors de portée des enfants.

Le médicament ne doit être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Les comprimés Sifrol doivent être conservés dans les blisters originaux jusqu’au moment de leur utilisation. Conserver à température ambiante (15–25 °C) dans l’emballage d’origine et à l’abri de la lumière.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Informations complémentaires

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Comprimés à 0,125 mg: emballage à 30 comprimés.

Comprimés à 0,25 mg: emballages à 30 et 100 comprimés.

Comprimés à 0,5 mg: emballage à 100 comprimés.

Comprimés à 1,0 mg: emballage à 100 comprimés.