Simcora® 20/40/60/80

 

Qu'est-ce que c'est et comment l'utiliser ?

La simvastatine, le principe actif de Simcora, abaisse le taux de cholestérol et est un principe actif issu de la fermentation naturelle d’un champignon. Son effet consiste à réduire spécifiquement la synthèse du cholestérol de l’organisme. Par la suite, il se produit une élimination accrue, à partir de la circulation sanguine du surplus de cholestérol.

Votre médecin vous a prescrit Simcora parce que les troubles de votre métabolisme des lipides ne permettent pas de réduction suffisante du taux de cholestérol uniquement par la diététique ou d’autres mesures similaires.

Le traitement avec Simcora permet de réduire efficacement des taux sanguins trop élevés de cholestérol et de triglycérides (substances semblables aux graisses) et d’augmenter les taux de cholestérol HDL.

Simcora peut également être utilisé chez les patients qui souffrent de la maladie coronarienne ou qui risquent d’être atteints de cette maladie parce qu’ils sont diabétiques ou parce qu’ils ont subi un accident vasculaire cérébral ou une autre maladie vasculaire, indépendamment de leur taux de cholestérol.

Que devez-vous prendre en considération avant de l'utiliser ?

Avant de débuter le traitement avec Simcora, il faut faire baisser le taux de cholestérol par un régime approprié et éliminer tout excès pondéral. Le régime pauvre en lipides et en cholestérol doit également être poursuivi pendant le traitement par Simcora.

Comme cela est valable pour d’autres médicaments, Simcora ne doit pas être pris en cas d’hypersensibilité à l’égard de l’un de ses composants. Des patients souffrant d’une maladie du foie ou ceux qui, pour des raisons inconnues, présentant des taux sanguins trop élevés des enzymes hépatiques, ne doivent pas utiliser Simcora.

En outre, Simcora ne doit pas être pris durant la grossesse ou la période d’allaitement.

Simcora n’a pas été examiné chez les enfants de moins de 10 ans et ne devrait donc pas être utilisé dans cette tranche d’âge.


Ce médicament peut affecter les capacités de réaction, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines.

Le métabolisme du cholestérol a lieu essentiellement dans le foie. Simcora agit spécifiquement sur ce métabolisme. Pendant la prise de Simcora, des valeurs trop élevées des tests hépatiques (sans significations pathologiques) sont apparues dans de rares cas. C’est pourquoi le médecin contrôlera périodiquement ces données de laboratoire au cours du traitement. Pour les patients ayant une consommation excessive d’alcool ou ceux ayant des antécédents d’affection hépatique, le médecin ne prescrira ce médicament qu’avec beaucoup de précautions.

En cas des troubles musculaires informez-en votre médecin.

Le jus de pamplemousse contient une ou plusieurs composantes qui modifient le métabolisme de certains médicaments, y compris de Simcora. Si vous prenez Simcora, vous devriez éviter des quantités importantes de pamplemousse (plus de 1 litre par jour); il est peu probable que des quantités normales (1 verre à 250 ml par jour) puissent créer des problèmes.

Lorsque vous utilisez Simcora, vous devez informer votre médecin de tous les médicaments que vous prenez ou avez l’intention de prendre, y compris de ceux que vous pouvez acheter sans ordonnance médicale. De même, si un médecin vous prescrit un nouveau médicament, vous devez lui dire que vous prenez Simcora.

Etant donné que l’emploi simultané de Simcora et de l’un des médicaments mentionnés ci-après augmente le risque de troubles musculaires (voir sous «Quels effets secondaires Simcora peut-il provoquer?»), il est particulièrement important d’informer votre médecin si vous prenez l’un des médicaments suivants:

– la ciclosporine (Sandimmun®);

– le danazol (Danatrol®);

– des médicaments contre les champignons, p.ex. itraconazole (Sporanox®) ou kétoconazole (Nizoral®);

– des dérivés des fibrates, p.ex. le gemfibrozil (Gevilon®) ou le bezafibrate (Cedur®);

– des antibiotiques comme l’érythromycine (Erythrocin®), la clarithromycine (Klacid®), la telithromycine et acide fusidique (Fucidin®);

– des inhibiteurs de la protéase du VIH, p.ex. l’indinavir (Crixivan®), le nelfinavir (Viracept®), le ritonavir (Norvir®) et le saquinavir (Invirase®);

– l’antidépresseur néfazodone (Nefadar®);

– l’amiodarone (Cordarone®), un médicament destiné au traitement des arythmies cardiaques;

– le vérapamil (Isoptin®) ou le diltiazem (Dilzem®), des médicaments destinés au traitement de l’hypertension artérielle, de l’angine de poitrine ou d’autres affections cardiaques;

– des doses élevées (≥1g/jour) de niacine ou d’acide nicotinique.

Il est également important que vous informiez votre médecin si vous prenez des anticoagulants (substances destinées à fluidifier le sang) comme la phenprocoumone (Marcoumar®), l’acénocoumarol (Sintrom®) ou le fénofibrate (Lipanthyl®), un autre dérivé des fibrates.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’autres maladies, vous avez des allergies ou vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).


Simcora ne doit pas être utilisé chez les femmes enceintes, les femmes qui souhaitent tomber enceintes ou celles qui suspectent une grossesse. Si malgré cela, une grossesse devait survenir, il faudrait immédiatement interrompre le traitement par Simcora et en informer votre médecin.

Les femmes qui prennent Simcora ne doivent pas allaiter.

Comment l'utiliser ?

Simcora doit être pris une fois par jour. Prendre la dose journalière prescrite, sans la mâcher, avec le repas du soir.

Adultes

Au début, le médecin vous prescrira généralement un comprimé pelliculé de Simcora 20 mg. Des ajustements éventuels de la posologie ne seront effectués que dans des intervalles d’au moins 4 semaines. La dose quotidienne maximale (80 mg) prescrite en une prise unique ne doit pas dépasser un comprimé pelliculé de Simcora 80 mg. Avec un dosage de 80 mg les effets secondaires sont plus fréquents.

Enfants et adolescents

Chez les enfants et les adolescents âgés entre 10 et 17 ans, la dose initiale recommandée est d’une fois par jour 10 mg le soir. La fourchette des doses recommandées se situe entre 10 et 40 mg par jour. La dose maximale recommandée est de 40 mg par jour. Les jeunes filles devraient avoir leurs règles depuis au moins une année.

Votre médecin peut vous prescrire une dose plus faible, en particulier si vous prenez certains médicaments comme ceux prescrits sous «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Simcora?» ainsi que si vous souffrez de certains problèmes rénaux.

Il est possible de combiner ce traitement avec d’autres médicaments hypolipémiants, notamment les agents qui absorbent les acides biliaires.

Ne changez pas le dosage prescrit de votre propre chef. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien lorsque vous pensez que l’efficacité de votre médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Que faire si vous avez pris trop de comprimés pelliculés?

Informez-en immédiatement votre médecin.

Que faire si vous avez oublié une dose?

Essayez de prendre Simcora en vous conformant aux pres­criptions. Si vous avez oublié une dose, ne rattrapez pas ce retard en prenant une dose supplémentaire, mais poursuivez le lendemain avec la prise normale du médicament.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Les effets secondaires ci-après peuvent survenir lors de la prise de Simcora:

douleurs abdominales, constipation, ballonnements et nausées, en outre fatigue, régurgitations acides, troubles digestifs, maux de tête, diarrhée, éruptions cutanées ou douleurs des membres ou des muscles, sensibilité ou faiblesse musculaire, problèmes hépatiques, troubles de la sensibilité, (fourmillements, douleurs, insensibilité des mains et des pieds) et hypersensibilité (réactions allergiques susceptibles de provoquer certains symptômes comme des douleurs articulaires, de la fièvre et une dyspnée).

Veuillez immédiatement contacter votre médecin si vous présentez des douleurs, une sensibilité ou une faiblesse musculaires. En effet, dans de rares cas, les problèmes musculaires peuvent être sévères et peuvent inclure une défaillance musculaire, susceptible d’occasionner des lésions rénales.

Ce risque de défaillance musculaire est plus accentué chez les patients prenant des doses élevées de Simcora ou souffrant d’un trouble de la fonction rénale.

Il existe également d’autres effets indésirables qui apparaissent dans de rares cas; certains parmi eux peuvent être sévères. Demandez à votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent de l’information complète destinée aux représentants des professions médicales, de plus amples informations sur les effets indésirables.

Si l’un de ces symptômes surgit ou si d’autres douleurs se manifestent en rapport avec la prise de Simcora, il faut en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Comment le produit doit-il être stocké ?

Le médicament doit être conservé hors de la portée des enfants.

Simcora ne doit pas être conserver au-dessus de 30 °C, dans l’emballage original et à l’abri de la lumière.

Le médicament ne peut être utilisé au-delà de la date imprimée sur l’emballage avec la mention «EXP».

Pour couper le comprimé pelliculé Simcora 20, 40, 60 ou 80 le poser fente en haut sur une surface dure et appuyer avec le pouce.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux représentants des professions médicales.

Informations complémentaires

Délivré en pharmacie, sur ordonnance médicale uniquement.

Simcora 20: Plaquettes de 30 et de 100 comprimés pelliculés (avec rainure, sécables).

Simcora 40: Plaquettes de 30 et de 100 comprimés pelliculés (avec rainure, sécables).

Simcora 60: Plaquettes de 30 et de 100 comprimés pelliculés (avec rainure, sécables).

Simcora 80: Plaquettes de 30 et de 100 comprimés pelliculés (avec rainure, sécables).